Que peut faire le Botox pour vous ?

En 2019, le Botox est employé essentiellement pour réduire les rides mais aussi pour les maux de tête, et la transpiration excessive.

Actions du Botox

Le Botox agit sur les rides dynamiques et non sur les rides statiques. Les rides dynamiques sont les plis qui se forment lorsque le visage s’exprime, comme les rides sur le front ou celles autour de vos yeux à l’induction du sourire. Les rides dynamiques n’apparaissent qu’avec les expressions faciales. Les rides statiques, par contre, sont des rides naturelles du visage au repos. Ce sont des traces gravées sur la peau qui sont présentes tout le temps.

Le Botox agit en bloquant le mouvement d’un muscle, de sorte qu’il réduit les rides lorsque le visage s’exprime. Si le Botox gèle les muscles autour d’une ride statique, cela ne changerait pas grand-chose à l’apparence de cette ride puisqu’elle serait toujours présente avec ou sans contraction musculaire. Cependant, avec une utilisation à long terme, le Botox empêche les rides statiques peu profondes de s’aggraver. Le Botox s’emploie pour les rides de la partie supérieure du visage (front, glabelle).

Comment obtenir un lifting des sourcils avec  le Botox?

Le lifting non chirurgical des sourcils au Botox est souvent mal compris. Le Botox paralyse temporairement les muscles. Si le médecin traite sélectivement les muscles qui enfoncent ou abaissent le sourcil, il risque de faire lever le sourcil. Pour obtenir le meilleur lifting des sourcils, l’injecteur doit observer les muscles pendant la dépression (froncement des sourcils) et placer le Botox dans ces muscles. Il peut y avoir de légères variations d’un patiente à l’autre.
Une seconde approche d’un lifting frontal consiste à injecter l’extrémité de la queue des sourcils. Le muscle orbicularis oculi agit et tire vers le bas à partir de l’extrémité du front et vers le haut sous l’œil. La relaxation de cette partie du muscle à l’aide du Botox (ou d’autres neuromodulateurs) libère l’effet de traction du muscle vers le bas et reprend essentiellement le front. Une autre façon d’ajouter à l’effet est d’injecter dans la partie plus centrale du muscle du front. Relaxer le centre du muscle et laisser les côtés externes de ce muscle actifs aide à remonter le sourcil.
Les muscles du front central (corrugateurs) et autour de la patte d’oie (orbicularis oculi) travaillent pour abaisser les sourcils. Relaxer ces muscles avec le Botox aide les sourcils à s’élever. La relaxation des pattes d’oie aide le sourcil latéral à s’élever, donnant un aspect plus beau au sourcil.

Le Botox est utilisé en médecine depuis le début des années 1980 et a été utilisé à différentes fins dans différentes régions du corps et s’est révélé complètement inoffensif et bénéfique au fil du temps. Les chirurgiens esthétiques ont recours au Botox depuis de nombreuses années dans le traitement des applications cosmétiques du visage et du cou ainsi que dans le traitement du grincement des dents, des migraines et de la transpiration des mains et des pieds. Beaucoup de patientes apprécient le fait que le médicament élimine les rides tout en immobilisant les muscles et les glandes sudoripares et donne de l’éclat à la peau.  L’effet du Botox commence immédiatement après l’injection, et augmentera de façon significative dans les 2 à 3 prochains jours et atteindra son maximum en 10-14 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code