Les risques de la liposuccion

Il faut d’abord préciser qu’il ne s’agit pas d’une technique d’amaigrissement et qu’elle ne remplace en rien l’alimentation et l’exercice, qui restent les principaux outils pour perdre du poids et rester en forme. La liposuccion vous permet d’intervenir dans les zones du corps où vous ne pouvez pas éliminer la masse graisseuse, comme les hanches, l’abdomen, les cuisses ou les fesses.

C’est une véritable intervention, qui implique une préparation spécifique et des risques qu’il faut connaître. Pendant l’opération, le chirurgien enlève les cellules graisseuses et remodèle le corps en agissant sur des zones spécifiques qui ont été préalablement indiquées.

Comment se déroule l’opération de liposuccion ? Tout d’abord, il faut que le médecin historique de la personne qui subit l’opération soit bon. Il ne devrait pas être affecté par le diabète et les maladies cardiovasculaires, ni avoir un système immunitaire faible. Avant de décider de procéder à l’intervention, plusieurs entretiens sont organisés, au cours desquels la personne doit indiquer les médicaments ou compléments qu’elle prend, les pathologies dont elle souffre ou les troubles éventuels.

Il existe différentes techniques de liposuccion. La liposuccion la plus couramment utilisée est la liposuccion tumescente, dans laquelle le médecin injecte des liquides dans les zones à traiter qui réduisent la douleur et la perte de sang, puis procède à des coupures et insère un tube pour aspirer la graisse et les liquides. Une autre méthode largement utilisée est la liposuccion ultrasonique, qui consiste à insérer un émetteur sous la peau qui décompose les cellules graisseuses et facilite leur élimination. Cependant, au fil des ans, cette technique a souvent fait l’objet d’accusations parce qu’elle causerait des dommages au système nerveux et des brûlures.

A la fin de l’opération de liposuccion, la zone traitée est les yeux bandés et apparaît plutôt gonflée et douloureuse. Il faut plusieurs semaines pour reprendre la vie quotidienne, vous ne pouvez pas porter des vêtements serrés et vous devez prendre des antibiotiques pour réduire le risque d’infection. Les résultats sont clairement visibles au bout de six mois environ, lorsque l’enflure a été complètement réduite. Enfin, il est important de noter que la liposuccion n’élimine pas la cellulite et les vergetures, qui resteront malgré l’intervention.

Quels sont les risques de cette procédure ? Comme toute intervention majeure, la liposuccion présente des risques que les patients doivent connaître avant d’y faire face. Le premier concerne l’anesthésie, à laquelle l’organisme peut parfois réagir de façon indésirable, et il y a aussi la possibilité de saignements et d’infections, sans parler d’un certain nombre d’autres risques associés à cette opération comme la fascite nécrosante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code