La cryolipolyse pour retrouver un corps de rêve

Sur Paris, la cryolipolyse est une méthode non invasive pour modeler le corps. Les chirurgien emploie un appareil à ultrasons qui abaisse la température de la graisse sous-cutanée ciblée (c’est-à-dire la graisse située juste sous la surface de la peau) pour la “geler” et la détruire, puis la métaboliser naturellement hors du corps. Les résultats sont permanents. La cryolipolyse est préconisée pour toutes les zones enrobées du corps. La cryolipolyse est une procédure prometteuse pour la réduction de la graisse et le remodelage du corps et présente une alternative convaincante à la liposuccion et aux autres méthodes plus invasives. Cela semble sûr à court terme, avec un profil d’effets secondaires limité, et entraîne une réduction significative de la graisse lorsqu’elle est utilisée pour des adiposités localisées.

Que propose la cryolipolyse ?

Le but de la cryolipolyse est de réduire les bourrelets graisseux. Après une évaluation des dimensions et de la forme du bourrelet graisseux à traiter, un applicateur de la taille et de la courbure appropriées est choisi. Le secteur préoccupant est indiqué de façon à indiquer l’emplacement de l’applicateur. Un tampon de gel est placé pour protéger la peau. L’applicateur est posé sur la zone et la graisse est aspirée dans le creux de l’applicateur. La température à l’intérieur de l’applicateur baisse, de ce fait la zone s’engourdit. Les patients ressentent parfois de l’inconfort en raison de la traction de l’aspirateur sur leurs tissus, mais cela se résout en quelques minutes, une fois que la zone est anesthésiée.,Après une heure de traitement, l’applicateur est retiré et la zone est massée pour améliorer le résultat final.

Quels sont les risques de la cryolipolyse ?

Le taux de complications est faible et le taux de satisfaction élevé. Il existe un risque d’irrégularités de surface et d’asymétrie.  Il n’y a aucune restriction d’activité. Les patients se sentent endoloris, comme s’ils avaient fait de l’exercice. Ils ne ressentent que rarement de la douleur. Si cela se produit, le patient doit contacter le chirurgien plasticien, qui prescrira des médicaments pendant quelques jours.  Les complications courantes observées après la cryolipolyse comprennent les ecchymoses, l’enflure, la sensibilité et la douleur. Ces effets secondaires sont résolus quelques semaines après le traitement. Aucune ulcération persistante, cicatrice, paresthésie, hématome, ampoule, saignement, saignement, ou infection n’a été décrite jusqu’à présent.

Ce type de traitement offre des résultats bien supérieurs que la liposuccion au laser, qui offre un effet très limité sur les cellules graisseuses sous-jacentes. Un autre avantage majeur de la cryolipolyse, c’est qu’il s’agit d’un traitement non invasif, de sorte qu’il n’entraîne pas d’effets secondaires tels que des cicatrices postopératoires.

La plupart des séances de cryolipolyse durent moins d’une heure, mais les résultats peuvent ne pas être entièrement évidents avant quelques semaines. Sur une période de 12 semaines après le traitement initial, la zone de graisse qui a été traitée meurt lentement et est absorbée naturellement par l’organisme. Une fois que cela s’est produit, la silhouette se transforme et devient plus sculptée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code