Complication de la maladie ulcéreuse

1) Hémorragie :
Hémorragie capillaire péri-ulcéreuse :
Poussée congestive + vasodilatation au niveau des berges de l ’ulcère  saignement, parfois abondant.

Hémorragie artérielle au fond de l ’ulcère:
L ’ulcère atteint une artériole ou une branche
de l’artère coronaire stomachique à l ’origine
d’une hématémèse massive.

2) Les perforations :
La perforation aiguë en péritoine libre.
L ’ulcération gagne la séreuse et établit une communication entre estomac et péritoine
il y a irritation péritonéale
Clinique=
Douleurs epigastriques violentes
Ventre de bois, TR : douleur dans le Douglas
Diagnostic = clinique
+/- radiologique (ASP debout) : croissant gazeux sous-phénique

Contre indication de l’endoscopie et du transit baryte

L ’ulcère perforé bouché
L ’ulcère  réaction inflammatoire qui va accoler la paroi gastrique ou duodénale au pancréas.

La clinique= Crise douloureuse
qui survient comme d ’habitude mais qui
est intense, ne cède pas, et n ’est pas
calmée par les anti-acides.

3) La sténose (ulcère duodénal)
Sténose duodénale/pylorique

Ancien ulcéreux connu ou non
Apparition de vomissements alimentaires qlq heures après les repas qui soulagent le patient
L ’examen clinique : signes de lutte de l ’estomac avec un péristaltisme (ondes de Bouveret) + Clapotage à jeun
Le diagnostic se fait par des examens endoscopiques et radiologiques.

4) La cancérisation

– La cancérisation ne se voit qu’en cas d’ulcère
gastrique.

L’ ulcère gastrique peut éventuellement se compliquer d ’un cancer. Cependant la différence est difficile à faire avec un cancer gastrique initial de forme ulcérée.

– En pratique, en l ’absence de cicatrisation d ’un ulcère gastrique, une indication opératoire doit être portée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code